Plus jamais sans toi, Louna